Accueil > La Société > Vie de la société > La SEC en visite à Auch le 20 octobre

La SEC en visite à Auch le 20 octobre

mercredi 5 septembre 2012

Le samedi 20 octobre 2012 la Société des Études a visité la ville d’Auch où elle était accueillie par la Société archéologique du Gers.


Découvrir Auch sur le site patrimoines.midipyrenees.fr

De bon matin ce samedi 20 octobre, de nombreux membres de la Société des études du Comminges prenaient le car pour se rendre à Auch (Gers) par le plateau de Lannemezan et en traversant les anciennes bastides de Masseube, Seissan et Pavie. Le trajet était mis à profit par les commentaires de Renée Courtiade retraçant l’histoire de la ville d’Auch depuis la période romaine jusqu’à nos jours. L’arrivée dans cette ville s’est faite en empruntant l’ancienne voie romaine (rive droite du Gers) qui traverse la ville basse. Puis un léger détour permettait de voir la reconversion de l’ancien quartier de cavalerie, la caserne Espagne, avec la réalisation du Centre d’innovation et de recherche circassien (CIRC) et de Ciné32 à l’architecture originale.

L’accueil à la Société archéologique du Gers par Georges Courtès, président, et ses collaborateurs, a été des plus chaleureux. Après les mots de bienvenue, le président rappelait l’histoire de la Société et ses projets culturels. Il soulignait l’attachement de celle-ci aux échanges entre membres, notamment lors des communications effectuées préalablement par les auteurs d’articles à publier dans le bulletin, ou dans la collecte d’informations relatives à des éléments du patrimoine comme les fontaines, les cadrans solaires, etc. René Souriac, président de la Société des études du Comminges, remerciait Georges Courtès pour la qualité de son accueil tout en soulignant les liens profonds qui unissaient les deux sociétés, et dont les objectifs sont semblables.

Gilbert Sourbadère, adjoint au maire pour la culture et vice-président de la Société archéologique du Gers, présentait à son tour le « Pays d’art et d’histoire du Grand Auch » qui comprend 15 communes gersoises formant l’agglomération du Grand Auch. Ce label est attribué par le ministère de la culture et de la communication aux collectivités locales. Elles animent leur patrimoine avec des guides-conférenciers et le mettent en scène dans sa diversité. Avec son patrimoine d’une grande variété où les bâtiments civils et religieux tiennent une grande place, le Grand Auch mérite en effet d’être remarqué par les institutions patrimoniales.

Georges Courtès reprenait la parole pour entretenir l’assemblée du rôle majeur tenu par l’Intendant d’Etigny (1751 à 1767) dans le ressort de la Généralité d’Auch, notamment dans la construction de routes reliant Auch aux principales villes de la région.

Sous la conduite de Marlène Bel, guide, la matinée se poursuivait par la visite de l’Hôtel de Ville, bâtiment civil du XVIIIe siècle à l’architecture classique qui demeure un des principaux témoignages de l’urbanisation voulue par l’Intendant d’Etigny. Les décorations du théâtre à l’italienne qu’il abrite ne laissèrent pas insensibles les visiteurs. Tout aussi impressionnante était la visite de la Salle des Illustres dont les portraits ornent les murs. On y découvrait les hommes et les femmes nés dans le pays qui se sont illustrés à travers le temps par leurs écrits, leurs fonctions ou leurs exploits militaires. On retiendra par exemple les noms de deux personnages qui ont marqué l’histoire, du plus ancien au plus récent : Guillaume II de Galard-Terraube qui participa à la croisade en 1218, et le docteur Odilon Lannelongue (1840-1911), chirurgien réputé, membres de plusieurs Académies, député et sénateur du Gers.

Après un repas convivial pris dans une brasserie des alentours, la visite du cœur de ville s’est poursuivie en compagnie de la guide avec l’escalier monumental en cours de restauration, la Tour d’Armagnac, la porte d’Arton, les « pousterles », la maison Henry IV dotée d’un magnifique escalier, l’architecture de la cathédrale Sainte-Marie, la rue Dessole et sa belle maison à colombage du XVe siècle.

La dernière visite a eu lieu à la bibliothèque municipale où les participants ont été accueillie par Gaëlle Panighetti, directrice, et ses collaboratrices. Des ouvrages très anciens ont été présentés à la curiosité des visiteurs avec les commentaires nécessaires pour les situer dans leur contexte historique. Certains d’entre eux ont retenu particulièrement l’attention comme les incunables, la Grande Bible de l’abbaye de Gimont du XIIe siècle, des ouvrages d’architecture ou de botanique aux illustrations d’une très grande qualité graphique. On pourra consulter par le biais d’Internet certains de ces documents à la bibliothèque numérique accessible sur le portail de la mairie d’Auch.

Les membres de la Société des études du Comminges ont achevé leur visite de la ville gasconne en emportant les images d’un patrimoine riche et diversifié situé à proximité du Comminges dans le territoire de Midi-Pyrénées. De nombreux aspects de ce patrimoine restent encore à découvrir.

Germain Monfort


— -


Auch, Grand Site de Midi-Pyrénées par CDTLGers


Partager