Accueil > La Société > Figures > Hommage à Geneviève LACOMBE

Hommage à Geneviève LACOMBE

mardi 22 septembre 2015

La Société des Études du Comminges rend hommage à Madame Geneviève Lacombe

C’est avec une grande émotion et une profonde tristesse que les membres de la Société des Études du Comminges ont appris le décès de Mme. Geneviève LACOMBE, au terme de sa lutte contre une maladie insidieuse et injuste.

Figure du lycée Bagatelle depuis la fin des années 1960, Geneviève Lacombe avait rejoint la Société des Études du Comminges il y a plusieurs années maintenant, et a apporté une contribution précieuse à nos travaux et notre action. Nous nous étions réjouis d’enrichir nos rangs d’une spécialiste des sciences de la nature et d’une authentique pédagogue, engagée dans la cité. Elle s’est révélée une bénévole enthousiaste, assidue et exigeante, contribuant au fonctionnement de notre bibliothèque lorsqu’il s’est agi d’en récoler l’importante collection des revues échangées avec les autres sociétés savantes en vue de notre déménagement dans les locaux de la médiathèque du Saint-Gaudinois. Pendant de longs mois, quotidiennement, elle a recensé, classé et mis en cartons ces nombreux volumes. Une fois installés dans nos nouveaux locaux, avec la même abnégation désintéressée, elle a contribué à l’informatisation de notre catalogue, livrant ainsi un outil fonctionnel et accessible à tous. Nul doute que, plus qu’aucun autre d’entre nous, elle mesurait l’importance de cette installation au cœur de sa ville d’adoption et de la valeur de l’équipement culturel qui lui faisait tant défaut et qu’elle voulut aussi y apporter sa contribution en permettant à notre vieille société savante d’y trouver un écrin protecteur assurant sa pérennité et les conditions de son développement futur.

Depuis 2008, Geneviève Lacombre avait aussi apporté sa contribution à l’édition de la Revue de Comminges et des Pyrénées centrales. Au terme de recherches originales et d’une collecte de témoignages que seule pouvait permettre son implication dans la vie locale, elle a co-signé, avec son complice Henri Delbreilh, des articles permettant d’éclairer la vie intellectuelle et sociale de Saint-Gaudens entre 1950 et nos jours. Les articles « Mai 1968 en Comminges. 40 ans déjà » et « Jean Marmignon, un humaniste contemporain au cœur du Comminges » ont permis à de nombreux lecteurs de (re)découvrir l’émulation intellectuelle et sociale autour de Saint-Gaudens, « petite ville industrielle à la campagne » durant les Trente Glorieuses. Ce passé industriel, avec Henri Delbreilh, ils l’ont aussi décrit dans un texte à paraître en 2016 consacré à « la Cellulose ». Elle avait aussi terminé les recherches préparatoires à une monographie du cinéma Le Régent et entrepris une biographie du Docteur Chopinet, naturaliste comme elle.

Cette grande capacité de travail et son humilité forcèrent l’admiration de nos membres à l’égard d’une intellectuelle militante qui savait aussi se mettre au service de projets collectifs comme en assurant la transcription des monographies d’instituteurs, rédigées à partir de 1885, et publiées par nos soins, à l’initiative du professeur Souriac.

Avec sa disparition, notre association perd une compagne dont la bonne humeur et l’incroyable énergie nous manquent déjà. Elle incarnait pour nous la figure d’une intellectuelle exigeante et bienveillante, une pédagogue de chaque instant, ainsi qu’une vigie critique de notre société en mutation profonde.

Yoan Rumeau, président de Société des Études du Comminges et les membres du conseil présentent aux proches de Geneviève LACOMBE leurs plus sincères condoléances.

Partager